Forum catholique LE PEUPLE DE LA PAIX



Bienvenue sur le Forum catholique Le Peuple de la Paix!
Les sujets de ce forum sont: La Foi, la vie spirituelle, la théologie, la prière, les pèlerinages, la Fin des temps, le Nouvel ordre mondial, la puce électronique (implants sur l`homme), les sociétés secrètes, et bien d'autres thèmes...

Pour pouvoir écrire sur le forum, vous devez:
1- Être un membre enregistré
2- Posséder le droit d`écriture

Pour vous connecter ou vous enregistrer, cliquez sur «Connexion» ou «S`enregistrer» ci-dessous.

Pour obtenir le droit d`écriture, présentez-vous en cliquant sur un des liens "droit d`écriture" apparaissant sur le portail, sur l'index du forum ou encore sur la barre de navigation visible au haut du forum.

Le mariage est indissoluble

Page 3 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Le mariage est indissoluble

Message par pax et bonum le Mar 30 Aoû 2011 - 19:12

En principe le temps des fiançailles permet de se connaître et à chacun de voir où il va.
Mais la réalité est souvent autre.Il y a les coups de foudre et là,rien ne peut l'empêcher.Il y a aussi ceux qui cachent leur jeux et qui peuvent paraître doux ou fidèles pendant beaucoup de temps...
L'Eglise peut cependant revenir sur un mariage sans l'annuler mais en le reconnaissant nul dans certaines conditions.Justement dans les cas de dissimulation,de tromperie ou de mariage forcé,ou de mariage avec de mauvaises intentions,comme d'obtenir un droit d'asile dans un pays ou d'autres choses semblables.
Il y a un procès ecclésiastique et l'Eglise peut dire que le mariage n'a pas eu lieu.Mais elle ne peut pas casser un mariage qui est validement reconnu.
avatar
pax et bonum
Avec les anges

Masculin Messages : 6040
Localisation : france-sud-est
Inscription : 10/03/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le mariage est indissoluble

Message par anlise le Mar 30 Aoû 2011 - 19:38

Je lis tous vos discours, c'est facile quand on rencontre un homme ou femme, on fête des fiançailles, on apprend à se connaitre etc..
Savez-vous que c'est une grâce ? Cela n'est pas très commun de nos jours. J'ai rencontré Jésus 2 ans avant mon mariage. Mon époux est chrétien mais non pratiquant donc voyez vous le combat que j'avais à mener durant 30 ans, on n'a pas la même façon de voir les choses, j'étais sans cesse entrain de regarder vers le ciel avec des hauts et des bas, et mon époux complètement du monde.(soirée mondaine, sortie tous les samedis, etc..)
Je suis contre l'annulation du mariage, le malin s'y infiltre trop facilement.
Je connais un couple ainsi, vu leur vie en second mariage, ma foi, c'est une erreur grottesque. Pourtant il y a beaucoup de préparations.
Il y a pas longtemps un prêtre en France a refusé dans son église de marier un type qui était marié à la mairie auparavant et divorcé.
Pour ma part, je savais que j'aurais eût à souffrir de mon mariage, comme l'un de nos prêtres m'a dit un jour Mme c'est votre croix.
Comme dit Danielle la séparation est une grande souffrance pour les enfants, mais aussi Danielle rester malgré les tribulations avec les enfants les font également souffrir. J'ai dit au Seigneur de faire son choix et voilà qu'il y a eu la séparation, et depuis les 30 ans j'entendais à mes oreilles, je te quitterai, je divorcerai je ne finirai pas ma vie avec toi, n'est-ce pas un supplice et tourment pour l'âme tu vis constament en attendant ce jour qui n'arrive pas, souffrance, je me dis à moi-même que tu t'étais promis au Seigneur et voilà le résultat. Mais le Seigneur est bon car il m'a rattrapé ces dernières années ce qui fait que la souffrance s'est apaisée.
Tout n'est pas toujours beau, il y en a qui sont appelé au mariage et d'autres non ! mais des fois d'après les circonstances , on dévie du chemin voulu par Dieu. Voilà j'ai épousé la solitude, c'est une nature. Quand tu ne te retrouves pas dans l'autre alors tu vis seul. Mes enfants sont partis, et voilà, l'époux est encore là; et la solitude aussi car je l'ai épousé. Il vaut mieux être seule que d'être mal accompagné, je suis catholique fervente mais c'est la foi qui me sauve chaque jour.
avatar
anlise
Combat avec Sainte Marie

Féminin Messages : 1740
Inscription : 04/12/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le mariage est indissoluble

Message par Michael le Mer 31 Aoû 2011 - 14:00

Anlise a écrit:

Il vaut mieux être seule que d'être mal accompagné,

C'est ce que je me dit humainement parlant.Mais spirituellement,on est jamais seul.J'ai apprivoisé la solitude,j'en ai fait une compagne et chapelet en mains,je vis très bien avec.

C'est moi qui décide quand je veux être seul ou bien accompagné.Ça n'a pas de prix.

C'est le ciel qui décide bien souvent qui me servira de compagnie sur ma route tout en respectant mon libre arbitre.

Merci pour votre témoignage Anlise.


Michael
Dans la prière

Masculin Messages : 5206
Inscription : 08/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le mariage est indissoluble

Message par anlise le Mer 31 Aoû 2011 - 20:31

Michaël,
quand je dis "vaut mieux être seul que d'être mal accompagné",
cela ne veut pas dire totalement seul, mais humainement seul. Car on a la personne qui devrait être le compagnon de chair et qui est absent, dans son âme.
A part cela, mon chapelet, il est toujours avec moi. A part les moments obligatoire, Dès que je suis en difficulté je le récite et mon coeur s'apaise.
Je ne souffre pas d'être seule, c'est la plus belle chose qui m'est arrivée, car j'ai pu voir ma vie se renouveler.
avatar
anlise
Combat avec Sainte Marie

Féminin Messages : 1740
Inscription : 04/12/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le mariage est indissoluble

Message par Emmanuel le Mar 25 Oct 2011 - 12:24

Bonjour,

Nous avons vu surgir, dernièrement, sur le forum, des théories stipulant qu'un conjoint délaissé par son époux, serait libre de s'unir à un nouveau conjoint, sans qu'il y ait péché en cela. Cette théorie, est parfois associée faussement, à la "spiritualité du publicain". On présenterait l'état des divorcés remariés, comme une "voie de sainteté"(*), qu'il serait acceptable de suivre, et à l'intérieur de laquelle il n'y aurait aucun adultère, aucun péché grave, ou mortel, s'il y a pleine conscience et plein consentement.

Voici un rappel des enseignements de Saint Augustin à ce sujet, qui rappellent la Vérité toujours proclamée par l'Église, depuis les Évangiles, en passant par l'Encyclique castii connubii, du Pape Pie XI, jusqu'à aujourd'hui:

« C'est ce qui se passe dans l'union du Christ avec son Eglise : éternellement vivants l'un et l'autre, aucun divorce ne pourra jamais les séparer. La considération de ce sacrement est si grande dans la cité de notre Dieu, c'est-à-dire dans l'Eglise du Christ, que lorsque des fidèles ont contracté mariage, dans le but d'avoir des enfants, il n'est plus permis de laisser la femme, même stérile, pour en épouser une autre féconde. Que si quelqu'un le fait, il ne sera pas condamné sans doute par la loi de ce siècle, où, moyennant la répudiation, il est concédé que, sans délit, on convole à de nouvelles noces, chose que le saint législateur Moïse avait, lui aussi, permise aux Israélites — au témoignage du Seigneur — à cause de la dureté de leurs cœurs ; mais, suivant la loi de l'Evangile, celui qui se comporte de la sorte est coupable d'adultère, comme sa femme le sera aussi si elle en épouse un autre. »

S. August., De nupt. et Concup., I 1, ch X.
Saint-Augustin, dans l'Encyclique "Castii connubii"
http://www.vatican.va/holy_father/pius_xi/encyclicals/documents/hf_p-xi_enc_31121930_


Le devoir conjugal, quand il a pour but la génération, n'est point une faute; accompli uniquement pour satisfaire la concupiscence, mais entre époux, en gardant la fidélité conjugale et dans la mesure du devoir, il n'excède pas le péché véniel; tandis que l'adultère et la fornication sont toujours péchés mortels.
CHAPITRE VII. INDISSOLUBILITÉ DU MARIAGE.

Garder la continence, c'est l'état le plus parfait; rendre le devoir conjugal est une chose permise; l'exiger en dehors des nécessités de la génération, c'est un péché véniel; commettre la fornication ou l'adultère, c'est un péché mortel. La charité conjugale exige donc que l'un des époux, sous prétexte de mériter davantage, se garde bien d'être pour l'autre une cause de damnation. Car « celui qui renvoie sa femme, sauf le cas de fornication, la pousse à l'adultère (1) ». En effet, le pacte nuptial est si sacramentel qu'il n'est pas même rompu par la séparation des époux. Tant que son époux est vivant, eût-elle été renvoyée par lui, la femme commet l'adultère en connaissant un autre homme; et le mari, en la renvoyant, s'est fait la cause de ce crime.
Saint Augustin d'Hippone, Le bien du mariage.
http://jesusmarie.free.fr/augustin_mariage.html

Amicalement,

Emmanuel

(*) Voir, par exemple: http://publicain1.free.fr
avatar
Emmanuel
Citoyen d'honneur

Masculin Messages : 10326
Inscription : 14/04/2010

http://imitationjesuschrist.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le mariage est indissoluble

Message par Charles-Edouard le Mer 26 Oct 2011 - 14:53

Un prêtre m'a dit que il y a péché mortelle que: si la personne ne veut rien faire pour s'en sortir, est veut resté dans cette état de péché mortelle.
avatar
Charles-Edouard
Grand Emérite du combat contre l'antichrist

Masculin Messages : 17001
Age : 34
Localisation : Ile de France, Nord, Bretagne
Inscription : 25/05/2005

http://armeeprovidence.populus.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le mariage est indissoluble

Message par Emmanuel le Mer 26 Oct 2011 - 14:59

Voici ce que dit le Catéchisme à ce sujet, Charles-Édouard:


IV. La gravité du péché : péché mortel et véniel

1854 Il convient d’apprécier les péchés selon leur gravité. Déjà perceptible dans l’Écriture (cf. 1 Jn 5, 16-17), la distinction entre péché mortel et péché véniel s’est imposée dans la tradition de l’Église. L’expérience des hommes la corrobore.

1855 Le péché mortel détruit la charité dans le cœur de l’homme par une infraction grave à la loi de Dieu ; il détourne l’homme de Dieu, qui est sa fin ultime et sa béatitude en Lui préférant un bien inférieur.

Le péché véniel laisse subsister la charité, même s’il l’offense et la blesse.

1856 Le péché mortel, attaquant en nous le principe vital qu’est la charité, nécessite une nouvelle initiative de la miséricorde de Dieu et une conversion du cœur qui s’accomplit normalement dans le cadre du sacrement de la Réconciliation :

Lorsque la volonté se porte à une chose de soi contraire à la charité par laquelle on est ordonné à la fin ultime, le péché par son objet même a de quoi être mortel... qu’il soit contre l’amour de Dieu, comme le blasphème, le parjure, etc. ou contre l’amour du prochain, comme l’homicide, l’adultère, etc ... En revanche, lorsque la volonté du pécheur se porte quelquefois à une chose qui contient en soi un désordre mais n’est cependant pas contraire à l’amour de Dieu et du prochain, tel que parole oiseuse, rire superflu etc., de tels péchés sont véniels (S. Thomas d’A., s. th. 1-2, 88, 2).

1857 Pour qu’un péché soit mortel trois conditions sont ensemble requises : " Est péché mortel tout péché qui a pour objet une matière grave, et qui est commis en pleine conscience et de propos délibéré " (RP 17).

1858 La matière grave est précisée par les Dix commandements selon la réponse de Jésus au jeune homme riche : " Ne tue pas, ne commets pas d’adultère, ne vole pas, ne porte pas de faux témoignage, ne fais pas de tort, honore ton père et ta mère " (Mc 10, 18). La gravité des péchés est plus ou moins grande : un meurtre est plus grave qu’un vol. La qualité des personnes lésées entre aussi en ligne de compte : la violence exercée contre les parents est de soi plus grave qu’envers un étranger.

1859 Le péché mortel requiert pleine connaissance et entier consentement. Il présuppose la connaissance du caractère peccamineux de l’acte, de son opposition à la Loi de Dieu. Il implique aussi un consentement suffisamment délibéré pour être un choix personnel. L’ignorance affectée et l’endurcissement du cœur (cf. Mc 3, 5-6 ; Lc 16, 19-31) ne diminuent pas, mais augmentent le caractère volontaire du péché.

1860 L’ignorance involontaire peut diminuer sinon excuser l’imputabilité d’une faute grave. Mais nul n’est censé ignorer les principes de la loi morale qui sont inscrits dans la conscience de tout homme. Les impulsions de la sensibilité, les passions peuvent également réduire le caractère volontaire et libre de la faute, de même que des pressions extérieures ou des troubles pathologiques. Le péché par malice, par choix délibéré du mal, est le plus grave.

1861 Le péché mortel est une possibilité radicale de la liberté humaine comme l’amour lui-même. Il entraîne la perte de la charité et la privation de la grâce sanctifiante, c’est-à-dire de l’état de grâce. S’il n’est pas racheté par le repentir et le pardon de Dieu, il cause l’exclusion du Royaume du Christ et la mort éternelle de l’enfer, notre liberté ayant le pouvoir de faire des choix pour toujours, sans retour. Cependant si nous pouvons juger qu’un acte est en soi une faute grave, nous devons confier le jugement sur les personnes à la justice et à la miséricorde de Dieu.

1862 On commet un péché véniel quand on n’observe pas dans une matière légère la mesure prescrite par la loi morale, ou bien quand on désobéit à la loi morale en matière grave, mais sans pleine connaissance ou sans entier consentement.

1863 Le péché véniel affaiblit la charité ; il traduit une affection désordonnée pour des biens créés ; il empêche les progrès de l’âme dans l’exercice des vertus et la pratique du bien moral ; il mérite des peines temporelles. Le péché véniel délibéré et resté sans repentance nous dispose peu à peu à commettre le péché mortel. Cependant le péché véniel ne rompt pas l’Alliance avec Dieu. Il est humainement réparable avec la grâce de Dieu. " Il ne prive pas de la grâce sanctifiante ou déifiante et de la charité, ni par suite, de la béatitude éternelle " (RP 17) :

L’homme ne peut, tant qu’il est dans la chair, éviter tout péché, du moins les péchés légers. Mais ces péchés que nous disons légers, ne les tiens pas pour anodins : si tu les tiens pour anodins quand tu les pèses, tremble quand tu les comptes. Nombre d’objets légers font une grande masse ; nombre de gouttes emplissent un fleuve ; nombre de grains font un monceau. Quelle est alors notre espérance ? Avant tout, la confession ... (S. Augustin, ep. Jo. 1, 6).

1864 "Tout péché et blasphème sera remis aux hommes, mais le blasphème contre l’Esprit ne sera pas remis " (Mt 12, 31 ; cf. Mc 3, 29 ; Lc 12, 10). Il n’y a pas de limites à la miséricorde de Dieu, mais qui refuse délibérément d’accueillir la miséricorde de Dieu par le repentir rejette le pardon de ses péchés et le salut offert par l’Esprit Saint (cf. DeV 46). Un tel endurcissement peut conduire à l’impénitence finale et à la perte éternelle.

Source: Catéchisme de l'Église catholique. (http://www.vatican.va/archive/FRA0013/__P66.HTM)
avatar
Emmanuel
Citoyen d'honneur

Masculin Messages : 10326
Inscription : 14/04/2010

http://imitationjesuschrist.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le mariage est indissoluble

Message par Malou le Mer 26 Oct 2011 - 15:16

Bonjour à tous,

La preuve que le mariage est indissoluble aux yeux de Dieu, je l'ai eu par le témoignage d'une amie il y a quelques années :

Son mari l'avait quittée pour une autre femme et ils avaient quitté la région.
Elle est restée fidèle à son mari qu'elle considérait toujours comme son mari.

Quelques années plus tard, il est revenu dans sa région avec une maladie incurable et toujours accompagné de sa seconde épouse. Mon amie s'est immédiatement rendue à son chevet et l'a soigné et veillé avec cette femme. Elle avait pardonné.
Mais au fond d'elle, elle se posait des questions et demandait à Dieu : qui est sa femme à tes yeux, suis-je encore sa femme ?

Et la réponse n'a pas tardé à se faire connaître car son mari est mort le jour de leur anniversaire de mariage !
Malgré la tristesse, elle a remercié le Seigneur pour sa réponse.

Ce témoignage m'a bouleversé et je m'en souviendrai toujours.
avatar
Malou
Dans la prière

Féminin Messages : 5500
Localisation : Nord de France
Inscription : 12/07/2011

http://l-arc-en-ciel.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le mariage est indissoluble

Message par Maud le Mer 26 Oct 2011 - 15:22

Merci Malou pour ce témoignage .

Doit-on y voir une simple coïncidence ou un signe de Dieu?
comme votre amie , j'opte volontiers pour la seconde hypothèse .
C'est une histoire bien émouvante !

Sachons écouter , voir et entendre ce que Dieu nous dit .

Maud

avatar
Maud
Citoyen d'honneur vers la sainteté

Féminin Messages : 14722
Localisation : France
Inscription : 16/01/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le mariage est indissoluble

Message par Malou le Mer 26 Oct 2011 - 15:29

Ce ne peut être une coïncidence, car cette amie était toujours dans la prière et elle savait bien comme nous que l'on est marié à quelqu'un devant Dieu jusqu'à ce que la mort nous sépare.

Fraternellement.

Malou
avatar
Malou
Dans la prière

Féminin Messages : 5500
Localisation : Nord de France
Inscription : 12/07/2011

http://l-arc-en-ciel.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le mariage est indissoluble

Message par Luca le Jeu 16 Aoû 2012 - 20:57

Voici une situation que j'ai toujours en tète qui est difficile à trouver une bonne réponse pour moi :

Si ma vocation est d'être laïc et que je suis marié au yeux de Dieu et que un jour ça ne va plus ? A cause de multiples raisons, ou que ma femme ma tromper ? Et que l'ont divorce ou qu'elle veux simplement divorcer pour être avec un autre homme. Et que un beau jour je rencontre une femme ou il'y à une forte confiance et que tout deux sommes très amoureux, mais dans le juste (pas de rapport sexuelle) malgré ça et que ça n'étais pas vraiment ma faute si ma femme voulais le divorce pour aller avec un autre homme. Je ne pourrait vraiment pas me marié avec cette femme ? Dieu ne peut pas comprendre une situation comme celle ci ?
avatar
Luca
Gloire à toi Seigneur Jésus-Christ

Masculin Messages : 4328
Age : 22
Inscription : 21/06/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le mariage est indissoluble

Message par s153A8 le Jeu 16 Aoû 2012 - 23:23

LUCA

C`est pour cela qu`il faut beaucoup prier , pour faire le bon choix , et demander a DIEU de te choisir l`epouse avec laquelle tu arriveras jusqu`au paradis , c`est a dire l`epouse avec laquelle tu te santifieraS ,et que elle aussi se sanctifiera grace a votre vie commune dans la priere , les sacrements et l`obeissance a la PAROLE DE DIEU........il ne faut pas bruler les etapes, les fiancailles sont une periode , ou il faut rester chaste , apprendre a se connaitre et surtout prier ensemble....
IL Y UN BEAU TEXTE DANS LA BIBLE A CE SUJET ,C`EST LE LIVRE DE TOBIE ....a lire

s153A8
Avec Saint Joseph

Féminin Messages : 1330
Inscription : 12/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le mariage est indissoluble

Message par flou le Jeu 16 Aoû 2012 - 23:47

Merci pour toutes ses réponses à ce sujet.
Et merci salome ,tu as tout résumé concernant le choix de l'époux (se)
À nous de prier afin d'obtenir un mariage saint.
avatar
flou
Combat l'antechrist

Féminin Messages : 2282
Inscription : 31/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le mariage est indissoluble

Message par MichelDeto le Ven 17 Aoû 2012 - 0:06

Bonsoir,

L Mariage comme le Sacerdoce sont deux Sacrements important,

L'un comme l'autre sont des Sacrements auquel ont jurent fidèlité à Dieu durant notre vie, l' un nous engagent pour le servir et Lui resté fidèle éternellemt dans notre chair ainsi que spirituellement en ayant pour famille l'humanité dans tous les plus petits que Dieu nous envoient


Le Mariage à travers le OUI que nous disons devant le prêtre, non seulement nous jurons fidélité à notre conjoint, mais surtout à travers notre conjoint c'est à Dieu que nous jurons fidèlité pour l'étezrnité.

Prions Dieu, afin d'être toujours fidèle à cette Promesse Amen
avatar
MichelDeto
Aime la prière

Masculin Messages : 32
Age : 64
Localisation : Belgique
Inscription : 22/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le mariage est indissoluble

Message par Luca le Ven 17 Aoû 2012 - 0:19

Merci salome et MichelDeto. Donc la réponse est clair même si ma femme part exemple me quitte pour un autre. Et que je rencontre une femme dont tout deux nous sommes très amoureux je ne peux absolument pas me marié ?
avatar
Luca
Gloire à toi Seigneur Jésus-Christ

Masculin Messages : 4328
Age : 22
Inscription : 21/06/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le mariage est indissoluble

Message par Emmanuel le Ven 17 Aoû 2012 - 0:45

Non, car aux yeux de Dieu, tu serais toujours marié à ton épouse.

Aussi, par une vie de prière et de pénitence, tu aurais un devoir envers elle et envers Dieu afin de sauver son âme, et afin qu'elle revienne vers toi, et vers les Commandements de Dieu.

Par le mariage, le mari et l'épouse sont unis par des liens mystiques uniques, seraient-ils chacun aux extrémités du monde.
avatar
Emmanuel
Citoyen d'honneur

Masculin Messages : 10326
Inscription : 14/04/2010

http://imitationjesuschrist.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le mariage est indissoluble

Message par Luca le Ven 17 Aoû 2012 - 0:58

Oulala c'est vraiment comment dire ? Très délicat il faut se marié avec la bonne personne, mais ont ne peux pas toujours savoir. Surtout que de nos jours les femmes ne sont pas les femmes d'avant droites (pas tous, mais beaucoup) et si je suis en couple et que je ne suis toujours pas marié au yeux de Dieu et que j'embrasse ma futur femme sans rien d'autre c'est comme une relation sexuelle avant le mariage ?
avatar
Luca
Gloire à toi Seigneur Jésus-Christ

Masculin Messages : 4328
Age : 22
Inscription : 21/06/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le mariage est indissoluble

Message par Emmanuel le Ven 17 Aoû 2012 - 2:36

Bonsoir Luca,

Non, embrasser n'est pas comme une relation sexuelle avant le mariage.

Pour le Mariage, oui, c'est quelque chose de sérieux, mais, si tu t'en remets avec confiance dans le Seigneur, et que tu pries beaucoup, avant de t'engager, tu peux en être certain, les secours divins ne manqueront pas.

Le mariage apporte de nombreuses grâces aux époux. Si ceux-ci vivent une véritable vie de chrétiens, et demeurent fidèles à Dieu, ils peuvent être assurés que Dieu les soutiendra dans leur mariage, et les aidera à passer à travers toutes les tempêtes de la vie, y compris celles qui pourraient survenir entre les époux.

Smile

Amicalement,

Emmanuel
avatar
Emmanuel
Citoyen d'honneur

Masculin Messages : 10326
Inscription : 14/04/2010

http://imitationjesuschrist.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le mariage est indissoluble

Message par Luca le Ven 17 Aoû 2012 - 3:27

D'accord Emmanuel je te remercie. Oh mon Dieu je crois que je vais me marié vers 60 ans LOL

Aussi j'ai une autre question. Je connais des personnes pratiquantes Catholiques qui étais en couple donc et qui ont eu des rapports sexuelles avant le mariage en étant sur qu'ils allait se marié et il ce sont marié et tout va bien et quand est t'il au yeux de Dieu. Il pourraient aller au Confessionnal demander le pardon, mais je ne pense pas qu'ils regrettent cette acte.
avatar
Luca
Gloire à toi Seigneur Jésus-Christ

Masculin Messages : 4328
Age : 22
Inscription : 21/06/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le mariage est indissoluble

Message par Gilles le Ven 17 Aoû 2012 - 3:47



Le divorce dans la religion catholique...


Dans la religion Catholique, s‘il est possible de se marier devant Dieu, il est en revanche impossible de divorcer devant Dieu. En conséquence, les époux ne peuvent demander au prêtre qui a prononcé leur mariage de prononcer leur divorce.

Il existe néanmoins une possibilité pour les époux de défaire religieusement leur union en demandant une déclaration en nullité de son mariage.

La déclaration en nullité n'est pas un divorce car aux yeux de I'Eglise le mariage ne peut être dissous. Une déclaration en nullité de mariage est un jugement d'un tribunal ecclésiastique, appelé aussi officialité. Ce tribunal ecclésiastique déclare que le mariage apparemment valide, a toujours été nul depuis son début et était juridiquement inexistant aux yeux de l'Église Catholique dès lors que les conditions sont remplies.

A) Conditions de la déclaration en nullité de mariage


1) Causes de nullité du mariage religieux


Pour que l‘Eglise déclare un mariage nul, il est nécessaire d‘invoquer une cause de nullité. Le code de droit canonique dresse une liste de ces causes. Parmi celles-ci, permettent principalement de demander la déclaration en nullité de son mariage :

a) L‘inhabilité matrimoniale (article 1095 du code de droit canonique)

    Elle existe en raison :
  • soit d'un grave défaut de discernement ;
  • soit d‘une incapacité à assumer les obligations essentielles du mariage (par exemple la communauté de toute la vie, le bien du conjoint, la fidélité, etc...).

b) L‘exclusion du mariage lui-même ou d‘un de ses éléments essentiels à savoir l'unité du mariage (la fidélité à un seul conjoint), l'indissolubilité (la fidélité toujours) et la procréation (article 1101 du code de droit canonique)

Il y a exclusion de l'unité du mariage lorsqu'une personne se marie avec la volonté manifeste de ne pas respecter la fidélité conjugale. De même, il y a exclusion de la procréation lorsqu'une personne refuse totalement et définitivement la procréation. Enfin, il y a exclusion de l'indissolubilité lorsqu'elle rejette totalement la perpétuité du lien matrimonial.

c) L'erreur sur la personne ou sur la qualité de la personne (article 1097 du code de croit canonique)

L'erreur sur la personne est une erreur portant sur l'identité même de cette personne qu'on épouse.

L‘erreur sur la qualité de la personne n‘est une cause de nullité du mariage que si la qualité avait été "directement et principalement visée" par l'autre contractant et qu‘elle était donc substantielle pour son consentement au mariage. S'il n'y a erreur que sur une qualité accidentelle (par exemple le fait d'être riche ou pauvre), le mariage est valide.

d) Le dol (article 1098 du code de croit canonique)

Le dol est une tromperie qui entraîne un vice du consentement. Il doit être commis en vue d‘obtenir le mariage et doit porter sur une qualité essentielle de l‘autre partie (par exemple, lorsqu'un élément de la vie d'un contractant - une maladie, une stérilité - est délibérément caché).

e) La violence ou la crainte grave externe (article 1103 du code de croit canonique)

Il y a violence lorsqu‘un des contractants se trouve aux prises avec une pression telle qu'il est "forcé" au mariage.

Il y a crainte grave externe lorsqu‘il y a menace ou contrainte physique ou morale.

La liste ci-dessus n‘est pas exhaustive. D‘autres causes de nullité peuvent être admises par le tribunal ecclésiastique chargé d‘apprécier la validité de votre mariage. Pour savoir si les faits qui appuient votre demande peuvent constituer l‘une de ces causes, adressez-vous aux membres des tribunaux ecclésiastiques (juges, avocats et notaires ecclésiastiques) qui vous guideront.

2) Preuve des faits


Pour que l‘Eglise accède à la demande de nullité de mariage qui lui est formulée, l‘époux à l‘origine de la demande doit prouver les faits qu‘il invoque à l‘appui de sa demande. Il peut le faire par tout moyen. A défaut de preuve, la nullité ne sera pas prononcée par le Tribunal ecclésiastique (appelé « l‘Officialité »).

3) Délai pour demander la nullité du mariage


La demande de nullité du mariage conclu entre deux personnes n‘est enfermée dans aucun délai. Elle peut donc être faite à tout moment après le prononcé du divorce civil.

B) Procédure


1) Déroulement de la procédure


a) Rôle de l‘avocat ecclésiastique

Pour demander la nullité de son mariage, il est nécessaire en premier lieu de se rendre à votre Diocèse pour y rencontrer un prêtre spécialiste en droit canonique.

Le diocèse ou l‘Evêché est un territoire placé sous la responsabilité d'un évêque. Dans la plupart des cas, il correspond au département. Il existe 93 diocèses métropolitains et 9 diocèses dans les départements et territoires d'outremer.

<p>Vous trouverez en cliquant sur le lien suivant l‘adresse des Diocèses de France :
http://www.eglise.catholique.fr/accueil.html

Si le prêtre spécialiste en droit canonique que vous avez rencontré considère que votre demande de déclaration en nullité de mariage est possible au regard du droit canonique, il vous renverra à un avocat ecclésiastique qui vous aidera à constituer votre dossier puis le présentera au tribunal ecclésiastique.

Vous pouvez également consulter directement un avocat ecclésiastique qui examinera l‘opportunité de votre demande.

Une liste des avocats ecclésiastiques est disponible au siège de chaque Evêché ou dans les annuaires diocésains.

Les avocats ecclésiastiques sont spécialement formés à ce genre de procédure et ont reçu un agrément des Evêques. Ils remplissent ainsi un service d‘Eglise et ne demandent pas d‘honoraires.

La partie demanderesse expose sa situation à l‘avocat ecclésiastique qu‘elle a choisi.

    L‘avocat ecclésiastique a un dès lors triple rôle :
  • apprécier l‘opportunité de la demande ainsi que son fondement canonique;
  • aider la personne à constituer son dossier (une requête officielle, un résumé des faits, une liste de témoins et autres preuves); ce dossier peut alors être envoyé au tribunal ecclésiastique;
  • assister et représenter l‘intéressé tout au long de la procédure.

b) Documents à fournir à l‘avocat ecclésiastique

Vous devez fournir à l‘avocat ecclésiastique tous les documents utiles à l‘appréciation de votre situation maritale.

    Il s‘agit des documents suivants:
  • Le livret de famille catholique.
    Il permet de prouver que le mariage a bien eu lieu dans telle paroisse, à telle date.

  • Le jugement de divorce .
    Il permet de prouver que la procédure civile est achevée et donc à la procédure ecclésiastique de se dérouler.

  • Les documents prouvant les faits qui appuient votre demande.
    Ce peut être : des lettres échangées avant et après mariage, des carnets ou journaux intimes, des factures significatives, des constats d‘huissier, des enquêtes sociales, des documents médicaux.

  • Un mémoire que vous rédigerez.
    Il s‘agit de rapporter dans l'ordre chronologique, votre enfance et votre adolescence (si vous hésitez à écrire, il suffira de raconter toute votre histoire à l'avocat, qui en fera le rapport), l'enfance et l'adolescence de votre ex-conjoint, votre rencontre avec celui-ci, votre itinéraire avant le mariage, le mariage et succinctement l'après-mariage.

  • Une liste de témoins.

  • L'adresse de votre ex-conjoint.

  • La demande officielle de déclaration en nullité de mariage.
    On l‘appelle « libelle ». Vous devez la signer et y indiquer les raisons que vous invoquez en faveur de la nullité de votre mariage. Cliquez sur le lien suivant pour avoir un modèle de demande officielle :
    Formulaire à télécharger (format word)

c) Détermination du Tribunal ecclésiastique compétent

En ce qui concerne la détermination du tribunal ecclésiastique compétent, plusieurs hypothèses sont possibles.

    En effet, la requête peut principalement être adressée au tribunal du diocèse dans lequel :
  • le mariage a été célébré,
  • est domicilié l‘autre conjoint, ou,
  • le plus grand nombre de preuves pourra être recueilli.

Le prêtre qui a reçu délégation du pouvoir judiciaire de l‘évêque et qui reçoit un dossier de demande de déclaration de nullité de mariage constitue un tribunal dont il fait généralement partie.

Après admission de la requête et détermination du ou des chefs de nullité retenus, l‘Instruction peut commencer.

d) Instruction

L'instruction commence par la déposition des époux, chaque conjoint étant entendu séparément. Si l'autre conjoint ne veut pas participer au procès, la procédure continuera sans lui.

Ensuite, le juge instructeur procède à l'audition des témoins désignés par chacune des parties ou convoqués sur sa propre décision. Il recueille également les documents éventuellement utiles à l'examen de la cause. Il peut aussi faire appel aux services d'un expert : médecin psychiatre, psychologue, graphologue, etc.

e) Débats

Au terme de cette instruction et après avoir pris connaissance des actes de la cause, l'avocat ecclésiastique de la partie demanderesse (ou les deux avocats ecclésiastiques si chaque époux en a un) présente par écrit sa plaidoirie.

Intervient également le "défenseur du lien". Son rôle est de défendre le lien du mariage. Après avoir pris lui aussi connaissance du dossier et reçu la plaidoirie de l'avocat ecclésiastique, le défenseur du lien rédige à son tour ses remarques.

Cette procédure est caractérisée par la confidentialité. Seuls les juges, le défenseur du lien et les avocats ecclésiastiques des parties ont accès aux pièces du dossier.

f) Décision du Tribunal ecclésiastique

A la fin, le collège des trois juges ecclésiastiques nommés se réunit et tranche. Une décision est rédigée par l'un d‘entre eux.

<p>Si la nullité du mariage est reconnue, cette décision doit être confirmée par un tribunal ecclésiastique de deuxième instance pour que la déclaration soit définitive.
<p>Si la décision du premier tribunal ecclésiastique est négative, la partie demanderesse peut faire appel dans les quinze jours.
<p>Si la décision du tribunal ecclésiastique de deuxième instance infirme la première décision, la partie demanderesse peut en appeler à une troisième instance (le Tribunal de la Rote romaine).
2) Durée de la procédure


Le code de droit canonique prévoit que la procédure doit se dérouler dans un délai le plus bref possible. Il précise qu‘elle ne doit pas excéder un an en première instance et six mois en deuxième instance (article 1453 du code de droit canonique).

En pratique, toutefois, dans certains cas, il faut compter 2 à 3 ans pour qu‘un tribunal ecclésiastique déclare un mariage nul. C‘est le cas lorsque la procédure est introduite devant le tribunal ecclésiastique du Diocèse de Paris. Renseignez-vous donc auprès de votre Diocèse pour avoir une idée de la durée de cette procédure.

<p>Vous trouverez en cliquant sur le lien suivant l‘adresse des Diocèses de France :
Liste des diocièses de France


3) Coût de la procédure


Le coût d‘une telle procédure est pris en charge par Communauté chrétienne (personnel, locaux, bureautique, téléphone, déplacement, etc). Toutefois, la partie demanderesse doit y participer, dans la mesure de ses moyens.

Un forfait lui est donc généralement demandé et un acompte doit être joint aux documents introduisant la cause. Le prix du forfait qui lui est demandé varie d‘un tribunal ecclésiastique à un autre. Cela peut aller de 300 à 1000 €.

En outre, la nomination d'un expert ou d'un avocat-procureur ou encore les indemnités de déplacements éventuels, sont mises à la charge du demandeur.

Il faut noter néanmoins qu‘une aide judiciaire, totale ou partielle, ou encore des aménagements dans le règlement, sont possibles en cas de nécessité. Pour cela, vous devez vous adresser au tribunal ecclésiastique en charge de votre dossier. Le tribunal ecclésiastique examine au cas par cas ce type de demande d‘aide au regard des ressources des demandeurs et de leur situation personnelle.

C) Conséquences de la déclaration en nullité de mariage


La décision déclarant la nullité du mariage ne devient effective que lorsque le tribunal a notifié le résultat aux intéressés : le demandeur, le défendeur et les responsables de leurs paroisses.

L‘effet principal de la décision est de permettre aux parties de se remarier à l‘Eglise s‘ils en ont envie. Ce n‘est toutefois pas le cas si le tribunal émet un avis contraire au remariage et le fait figurer sur la notification de la décision. Dans ce cas, le mariage est bien nul, mais l'un ou l'autre des conjoints, ou les deux époux, n'ont pas le droit de contracter un nouveau mariage devant l'à‰glise, tant que les problèmes personnels ayant causés la nullité du premier mariage ne sont pas éliminés. Ils devront alors demander à l'évêché l'autorisation de se remarier.

La déclaration en nullité n'a aucun effet civil, le lien civil étant rompu par le divorce. Elle n'a pas d'effets juridiques sur les enfants, leur nom ou leur garde. Il s'agit d'un jugement ecclésial permettant aux époux de régulariser leur situation matrimoniale dans la communauté chrétienne.

Sources :
Secrétariat du Tribunal ecclésiastique du Diocèse de Paris (01 43 22 87 87)
Diocèse de Nanterre
Remariage
Code de droit canonique (1983)
Eglise catholique en France
Wikipedia
Gilles. Ville de Québec - Canada
avatar
Gilles
Hiérophante contre le nouvel ordre mondial

Masculin Messages : 24031
Age : 62
Localisation : Ville de Québec - CANADA
Inscription : 25/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le mariage est indissoluble

Message par Emmanuel le Ven 17 Aoû 2012 - 4:20

Même si l'on planifie de nous marier, cher Luca, cela ne nous permet pas d'avoir des relations avec notre futur époux ou épouse avant le mariage. C'est bien un péché. Si ces personnes ne le regrettent pas, c'est malheureux, et c'est un signe de la génération dans laquelle nous vivons.
avatar
Emmanuel
Citoyen d'honneur

Masculin Messages : 10326
Inscription : 14/04/2010

http://imitationjesuschrist.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le mariage est indissoluble

Message par Luca le Ven 17 Aoû 2012 - 14:21

Et donc pour un couple comme ça ils vont périr en Enfer ?
avatar
Luca
Gloire à toi Seigneur Jésus-Christ

Masculin Messages : 4328
Age : 22
Inscription : 21/06/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le mariage est indissoluble

Message par Emmanuel le Ven 17 Aoû 2012 - 14:39

S'ils sont conscients de leur péché, et ne s'en repentent pas, oui.

S'ils regrettent et se confessent, non.

S'ils sont inconscients, partiellement ou totalement, Dieu voit les coeurs.
avatar
Emmanuel
Citoyen d'honneur

Masculin Messages : 10326
Inscription : 14/04/2010

http://imitationjesuschrist.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le mariage est indissoluble

Message par Luca le Ven 17 Aoû 2012 - 14:52

Donc si ils se repentent et qu'il ne regrettent pas forcément ils seront pardonné ?
avatar
Luca
Gloire à toi Seigneur Jésus-Christ

Masculin Messages : 4328
Age : 22
Inscription : 21/06/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le mariage est indissoluble

Message par Emmanuel le Ven 17 Aoû 2012 - 14:54

Se repentir, signifie comprendre que l'on a péché, et regretter son péché, demander pardon à Dieu.
avatar
Emmanuel
Citoyen d'honneur

Masculin Messages : 10326
Inscription : 14/04/2010

http://imitationjesuschrist.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le mariage est indissoluble

Message par Luca le Ven 17 Aoû 2012 - 15:01

Mais un couple Chrétien pratiquant qui quand même sait que la pratique sexuelle hors mariage est un pêché et qui quand même en toute conscience couche ensemble et que part la suite étant certain de se marié ils se marièrent , je pense pas que part la suite ils vont regretté puisque ils ont fait cette acte en toute conscience. Mais si ils demandent quand même pardon ?
avatar
Luca
Gloire à toi Seigneur Jésus-Christ

Masculin Messages : 4328
Age : 22
Inscription : 21/06/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le mariage est indissoluble

Message par Emmanuel le Ven 17 Aoû 2012 - 15:08

C'est un cas particulier. Pourquoi demanderaient-ils pardon, s'ils ne croient pas avoir péché? Et pourquoi continuent-ils de pratiquer, s'ils rejettent les Commandements de Dieu?

Lorsque l'on rejette les Commandements de Dieu, notre faiblesse spirituelle grandit, et on devient de plus en plus laxiste dans notre pratique religieuse, car l'on rejette une partie de notre Foi. Peu à peu, notre âme s'engourdit, et l'on s'éloigne de Dieu. Si l'on ne se redresse pas, avec le temps, on deviendra de plus en plus alourdis et endormis, spirituellement, jusqu'à s'égarer et abandonner complètement la Foi.
avatar
Emmanuel
Citoyen d'honneur

Masculin Messages : 10326
Inscription : 14/04/2010

http://imitationjesuschrist.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le mariage est indissoluble

Message par Luca le Ven 17 Aoû 2012 - 15:24

Non ils savent qu'ils ont pêché, je connait un couple ainsi et ils vivent fort leurs foi malgré ça.
avatar
Luca
Gloire à toi Seigneur Jésus-Christ

Masculin Messages : 4328
Age : 22
Inscription : 21/06/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le mariage est indissoluble

Message par Emmanuel le Ven 17 Aoû 2012 - 16:18

Dieu seul lit dans les coeurs.

Ils sont probablement inconscients qu'ils ont blessé Dieu ou qu'ils ont besoin du pardon, car, s'ils vivent vraiment fort leur foi comme tu le dis, et qu'ils aiment vraiment Dieu, il ne peut s'agir que d'inconscience, car autrement, leur conscience ne serait pas tranquille, et les porterait à demander pardon à Dieu.
avatar
Emmanuel
Citoyen d'honneur

Masculin Messages : 10326
Inscription : 14/04/2010

http://imitationjesuschrist.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le mariage est indissoluble

Message par Luca le Ven 17 Aoû 2012 - 22:00

En fait si cette homme la ont est conscient, mais je ne sait pas si il à la conscience tranquille en fait.
avatar
Luca
Gloire à toi Seigneur Jésus-Christ

Masculin Messages : 4328
Age : 22
Inscription : 21/06/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le mariage est indissoluble

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum