Forum catholique LE PEUPLE DE LA PAIX



Bienvenue sur le Forum catholique Le Peuple de la Paix!
Les sujets de ce forum sont: La Foi, la vie spirituelle, la théologie, la prière, les pèlerinages, la Fin des temps, le Nouvel ordre mondial, la puce électronique (implants sur l`homme), les sociétés secrètes, et bien d'autres thèmes...

Pour pouvoir écrire sur le forum, vous devez:
1- Être un membre enregistré
2- Posséder le droit d`écriture

Pour vous connecter ou vous enregistrer, cliquez sur «Connexion» ou «S`enregistrer» ci-dessous.

Pour obtenir le droit d`écriture, présentez-vous en cliquant sur un des liens "droit d`écriture" apparaissant sur le portail, sur l'index du forum ou encore sur la barre de navigation visible au haut du forum.

Séismes en France ...53km de Nîmes le 3 août!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Séismes en France ...53km de Nîmes le 3 août!

Message par sylvia le Mer 3 Aoû - 11:28

Mercredi 3 août 2011303/08/Août/201108:28
Séismes en France ...53km de Nîmes le 3 août!







À 02h00 et à 03h36, 2 tremblements de terre, , ont eu lieu entre le Gard et l’Ardèche le 3 août 2011 déclenchant la peur des habitants car peu profonds (2 km).

L’épicentre de ce séisme était presque en dessous de Barjac, village de 1500 habitants.

L’épicentre des tremblements situé en Ardèche est une zone touristique très fréquentée en France.

Earthquake.com ne prévoit de graves dégats a cause de ce tremblement de terre.

















Séismes ressentis à :



Lasalle, Gard : Weak shaking indicated (III MMI)

Lasalle, Gard : Faibles secousses à LASALLE 30460 à 3 heures 40 (Weak shaking indicated III MMI)

Nimes : J’ai ressenti, à environ 03:38 du matin , ce matin du 3 aout 2011 une forte vibration, j’ai entendu ma porte vibrer et vu mes meubles vibrer, sans réaliser sur le moment. Une autre personne sur les lieux, à l’autre bout de la maison (soit environ 4mètres et un étage en dessous) à elle aussi ressenti les vibrations (Light shaking indicated IV MMI)

Ruoms, Ardeche : Weak shaking indicated (III MMI)

Alès, Gard : Sol tremble, grondement, ca m à réveillé

Ardèche : Dans la nuit de mardi 2/08 au mercredi 3/08 a 3h45 secousse de quelques secondes, réveillant tout le monde a la maison, le lit a vibré et la terre a grondé, quelques éclairs dans le ciel ont suivi. Impressionnant!

Peyremale, Gard : Le tremblement de terre a eu lieu à 03 heures 42 à PEYREMALE (GARD) la maison a tremble pendant 3 secondes, il y a eu de nombreux réveillé, j’étais en panique.

Alès, Gard : (Moderate shaking indicated V MMI)

Chomérac, Ardèche : Bonjour, juste ma petite expérience, peut être sans intérêt. J’ai ressenti cette nuit (je ne sais plus l’heure, mais je dirai entre 1 heure et 4 heures du matin) une secousse alors que j’étais couchée. Elle a duré quelques secondes. Ai-je rêvé ? J’habite en ardèche, à chomérac précisément.

Vallon Pont d’Arc : Tijdstip 02:45. Heeft ongeveer 2/3 seconden geduurd. Ik verblijf thans in caravan. Deze stond te schudden. Glaswerk in de kast was hoorbaar

Montpellier : faible secousse le 03/08/11 à 3h37 (légère secousse MMI III)

Meyrannes : a meyrannes forte secousse d’environ trois seconde a 3H38 environ impressionnant



Magnitude : 4.5

Temps UTC : 2011-08-03 00:00:00.0 UTC

Temps local a l’ epicentre : 02:00 et 03:36

Profondeur (Hypocenter) : 2 km

Geo-location(s) :

3 km NE Barjac (pop 1,503)

21 km W Pont-saint-esprit (pop 10,002)

53 km N Nîmes (pop 148,236)



Source: centre sismologique euro-méditérranéen

______________________________________________________________________________________________

UN PEU D'HISTOIRE






Dans son Histoire, la France a connu assez peu de violents séismes. En général, des écrits nous permettent d'apprendre quand sont survenus des événements de ce genre, mais les traces écrites peuvent ne pas arriver jusqu'à nous.

Nîmes comptait vers 300 avant notre ère quelque vingt mille habitants à qui il fallait une alimentation en eau. Le Pont du Gard fait partie du réseau qui alimentait Nîmes. Or le Pont de la Lône qui fait partie de ce même réseau a été détruit, ce qui n'est pas le cas du Pont du Gard. Connaître la raison de la destruction de ce premier s'imposait.

C'est pourquoi, afin de comprendre ce qui a engendré la destruction du Pont de la Lône, des recherches ont été effectuées sur plusieurs sites. Dans un premier temps, ils sont allés auprès du Pont de la Lône afin d'observer les ruines du pont détruit : les piliers du pont sont effondrés, des milliers de pierres sont éparpillées sur le sol, un bloc de pierre de plusieurs tonnes a fait une rotation de 180° en tombant, les murs de soutènement ont été mis à bas…

Sur les cinquante kilomètres du canal, des fractures et des déformations caractéristiques ont aussi été observées.

Après avoir rassemblé toutes les données (archéologie, géologie structurale, mécanique des matériaux et tectonophysique), l'équipe dirigée par Philippe Volant a essayé grâce à la modélisation numérique différents scénarii sismiques.

L'équipe de chercheurs estime que, entre 250 et 350 de notre ère, un séisme d'une magnitude six sur l'échelle ouverte de Richter a eu lieu et a détruit l'aqueduc de Nîmes à plusieurs endroits. Le Pont du Gard a résisté non seulement grâce à son élasticité mais aussi grâce à une fréquence de vibration différente de celle qui est survenue sur le Pont de la Lône.

David Jarry "2012 un nouveau paradigme"




Dans son Histoire, la France a connu assez peu de violents séismes. En général, des écrits nous permettent d'apprendre quand sont survenus des événements de ce genre, mais les traces écrites peuvent ne pas arriver jusqu'à nous.

Nîmes comptait vers 300 avant notre ère quelque vingt mille habitants à qui il fallait une alimentation en eau. Le Pont du Gard fait partie du réseau qui alimentait Nîmes. Or le Pont de la Lône qui fait partie de ce même réseau a été détruit, ce qui n'est pas le cas du Pont du Gard. Connaître la raison de la destruction de ce premier s'imposait.

C'est pourquoi, afin de comprendre ce qui a engendré la destruction du Pont de la Lône, des recherches ont été effectuées sur plusieurs sites. Dans un premier temps, ils sont allés auprès du Pont de la Lône afin d'observer les ruines du pont détruit : les piliers du pont sont effondrés, des milliers de pierres sont éparpillées sur le sol, un bloc de pierre de plusieurs tonnes a fait une rotation de 180° en tombant, les murs de soutènement ont été mis à bas…

Sur les cinquante kilomètres du canal, des fractures et des déformations caractéristiques ont aussi été observées.

Après avoir rassemblé toutes les données (archéologie, géologie structurale, mécanique des matériaux et tectonophysique), l'équipe dirigée par Philippe Volant a essayé grâce à la modélisation numérique différents scénarii sismiques.

L'équipe de chercheurs estime que, entre 250 et 350 de notre ère, un séisme d'une magnitude six sur l'échelle ouverte de Richter a eu lieu et a détruit l'aqueduc de Nîmes à plusieurs endroits. Le Pont du Gard a résisté non seulement grâce à son élasticité mais aussi grâce à une fréquence de vibration différente de celle qui est survenue sur le Pont de la Lône.

David Jarry "2012 un nouveau paradigmeemarque: aucun média aligné n'en a fait encore mention! les 2 séismes dont le plus fort était de magnitude 4.5 ne sont pas répertoriés sur le site USGC! comprenne qui voudra
avatar
sylvia
Avec les anges

Féminin Messages : 6631
Inscription : 22/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum